Les règles du jeu d’échecs

Au cours de sa longue histoire, les règles des échecs ont beaucoup évolué. Aujourd’hui, le jeu se pratique sur un plateau composé de 64 cases dont 32 de couleur blanche et 32 de couleur noire. La case inférieure droite, face aux joueurs, doit toujours être blanche. Notons également que la dame se trouve toujours sur la case de sa couleur.

Disposition initiale du jeu d'échecs

Position de départ d’une partie de jeu d’échecs

Le déplacement des pièces

Aux échecs, chaque joueur dispose de 8 pions et 8 pièces (deux tours, deux chevaux, deux fou, une dame et un roi) qui possèdent des propres règles de déplacement qui lui sont propres.

Les pions

Le pion

Le pion avance uniquement devant lui d’une seule case. Lors de son premier déplacement, il peut exceptionnellement avancer d’une ou de deux cases. Pour prendre une pièce ennemie, il se déplace seulement en diagonale d’une seule case.

La tour

La tour

La tour se déplace horizontalement ou verticalement d’autant de cases que vous le souhaitez.

Le cheval (ou cavalier)

Le cavalier

Le cheval saute par dessus les cases qui entourent sa position initiale (même s’il y a des pièces du même joueur) pour se poser sur une des cases de couleur opposée la plus proche.

Le fou

Le fou

Le fou se déplace diagonalement d’autant de cases que vous le souhaitez.

La dame (ou reine)

La dame

La dame se déplace diagonalement, horizontalement et verticalement d’autant de cases que vous le souhaitez.

Le roi

Le roi

Le roi se déplace sur n’importe quelle case adjacente à sa position initiale.

Les coups spéciaux

Hormis les déplacements classiques que nous venons d’évoquer, on peut également effectuer trois autres types de coups.

Le roque

Le roque permet de déplacer le roi de 2 cases vers la tour et de positionner la tour en question derrière le roi. Il ne peut plus être effectué si le roi ou la tour ont déjà bougé. Il est momentanément empêché si le roi est échec ou s’il y a des pièces entre le roi et la tour.

La promotion

Quand un pion parvient jusqu’à la rangé la plus proche du joueur adverse, il se transforme en dame, en tour, en fou ou en cavalier. La pièce promue est immédiatement opérationnelle.

La prise en passant

Lorsqu’un pion se déplace de deux cases (au cours de son premier déplacement), le joueur adverse peut le prendre avec l’un de ses pions comme s’il n’avait avancé que d’une seule case.

Le déroulement du jeu

Au début d’une partie d’échecs, ce sont toujours les blancs qui commencent. Lors d’un tour de jeu, le joueur peut effectuer soit un déplacement, soit une prise soit un coups spéciaux.

Le but du jeu

Ces différents déplacements sont proposées aux joueurs pour parvenir à réaliser leur objectif qui est de prendre le roi adverse. Lorsque ce but est atteint, le joueur qui y est parvenu gagne immédiatement la partie qui prend fin automatiquement.

Echec

Chaque fois que vous pouvez prendre le roi de votre adversaire à votre prochain coup, vous devez le prévenir en annonçant « échec ». Il doit alors tenter de parer votre échec, lors de son tour de jeu.

Echec et mat

S’il n’y parvient pas, son roi est alors « échec et mat ». Vous remportez donc la partie.

Pat

Une partie d’échecs peut également se terminer sur un match nul. Si lors du tour d’un joueur, celui-ci ne peut déplacer aucune de ses pièces et que son roi n’est pas en échec. On dit alors que la partie se termine par un « pat ».

 

Les illustrations proviennent du fichier PDF présentant les règles du jeu mis à disposition par la F.F.E.